Commission Nationale des Affaires Rurales et Forestières de la FNAIM



Bernard CHARLOTIN, co-gérant de Quatuor Transactions, est le nouveau Président de la Commission Nationale des Affaires Rurales et Forestières de la FNAIM. Un engagement professionnel dans la continuité des actions de Quatuor Transactions pour faciliter les transactions agricoles.

M. Charlotin, pouvez-vous nous parler de cet engagement ?
La FNAIM, à laquelle nous appartenons depuis 2004, année de création de Quatuor Transactions, est la première organisation syndicale des professionnels de l’immobilier en France. Elle accueille en son sein tous les métiers de l’immobilier et la transaction et la gestion en milieu rural et forestier en font bien évidemment partie.
C’est donc tout naturellement, par le biais de la Chambre FNAIM de Bretagne, que j’ai intégré cette Commission Nationale en 2008.
Quels sont les missions et les objectifs de cette Commission ?
La Commission se donne pour objectif d’améliorer la communication sur nos métiers,  de participer aux réflexions sur la transmission en agriculture en faisant part de notre vision et de nos observations sur le terrain, de mettre en place des formations à destination de toutes les agences actives sur ces secteurs et de partager nos expériences.
La qualité de services des agences spécialisées est un objectif fort car c’est la garantie d’un développement de nos activités et également le gage d’une forte satisfaction de nos clients acquéreurs et vendeurs. Nos métiers sont à la croisée de nombreux autres et nécessitent en effet des compétences très larges : dans le domaine de l’immobilier, de l’agriculture, dans l’analyse financière et technico-économique, dans le relationnel avec nos clients, …
C’est une lourde responsabilité ?
Sans doute, élu en mars 2013, je commence seulement à en prendre la mesure. Mais le travail est devant moi : Quelques réunions parisiennes et de nombreux contacts à nouer avec les responsables agricoles et politiques. La Loi d’Avenir Agricole annoncée par notre Ministre de l’Agriculture va vraisemblablement nécessiter un investissement rapide.
Cet investissement, je l’ai choisi, en concertation avec les autres associés de Quatuor Transactions. Nous intervenons depuis 2004 sur les transactions d’exploitations agricoles et viticoles. Nous avons développé notre entreprise de façon importante, preuve de l’attente du monde agricole par rapport à nos services. Nous avons acquis une expertise et une expérience forte. Il est normal de les faire partager à l’ensemble du monde agricole et aux responsables politiques.
Quels sont pour vous les points importants lors d’une transmission ?
Parmi les nombreux points décisifs, j’en retiendrais 3 :
Tout d’abord la valorisation. Cette première étape est primordiale car les attentes d’un vendeur et d’un acquéreur seront nécessairement opposées. Il faut toutefois que le prix déterminé soit finançable pour les acquéreurs. Un juste équilibre est nécessaire.
Le second point est la maitrise du foncier. Plus de 50% des surfaces de foncier sont exploitées en location en France. Hors, la transmission d’une entreprise agricole nécessite le transfert du foncier vers le repreneur. Ceci ne peut se faire qu’avec l’accord des propriétaires dont les intérêts peuvent être divergents de ceux des exploitants (vendeurs ou repreneurs). Le contrôle exercé par la SAFER sur les prix de cession, le faible taux de rendement des fermages sont souvent des freins aux transmissions.
Troisième et dernier point, le financement des projets. Les établissements de crédit sont aujourd’hui dans un période de réduction des risques et de réduction des encours de crédit à cause de la règlementation bancaire. Dans le même temps, le prix moyen des exploitations progresse car la taille des exploitations a elle-même progressé. Il est donc nécessaire de trouver d’autres sources de financement. Nous nous y employons activement au sein de Quatuor Transactions.
Ces points, rapidement évoqués, sont extrêmement importants mais il faut également être attentif à la sécurisation des actes, aux règlementations des droits à produire et des installations classées, ...

Des projets pour Quatuor Transactions ?
Nous allons prochainement mettre en service une nouvelle version de notre site internet avec notamment une offre de service pour les sociétés agricoles. Je reviendrai vous en parler.

Bernard Charlotin, nous vous remercions d’avoir répondu à ces quelques questions et nous vous souhaitons bonne chance dans ce nouveau défi.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Cession de parts sociales

Les investisseurs fonciers

Les 5 pièges à éviter pour réussir sa réinstallation