La reconversion professionnelle : et pourquoi pas l’agriculture ?

Passionné par la nature, l’agriculteur est un véritable chef d’entreprise, qu’il gère un élevage d’animaux, cultive des céréales ou qu’il produise des légumes ou des fruits. Sur fond de crise sanitaire, il n’est pas rare que des salariés cadres ou non cadres issus ou non du monde agricole entament une réflexion sur l’installation en agriculture.

Zoom sur un passage à l’acte.

Qualités requises pour devenir agriculteur
Aimer la nature ne suffit plus. Le métier d’agriculteur demande des connaissances techniques et comptables acquises sur les bancs de l’école. La journée type n’existant pas, une adaptabilité et une bonne gestion des imprévus ainsi qu’une polyvalence dans les pratiques (mécanique, technique d’élevage…) seront nécessaires pour mener à bien votre entreprise. Une bonne résistance physique et mentale sont indispensables.

La formation
Pour devenir agriculteur, le niveau de formation demandé est croissant. Pour obtenir des aides nécessaires à l’installation, le minimum requis est le BTA ou le Bac Pro. Le diplôme de référence est le Bac Pro CGEA (Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole). Malgré tout, le BTSA ACSE (Analyse et Conduite de Système d’Exploitation) est de plus en plus conseillé.

Un métier pour tous les goûts
Eleveur, céréalier, légumier, maraicher, arboriculteur, horticulteur, il y en a pour tous les goûts. Vous pourrez pratiquer une agriculture conventionnelle ou biologique, durable, raisonnée ou intégrée.

On vous accompagne
Quatuor Transactions est un cabinet spécialisé dans la transaction d’exploitations ; nous intervenons dans toutes les étapes de votre projet. Quatuor Transactions, c’est plus de 500 propriétés vendues soit plus de 25 000 ha transmis depuis 2004.

Confiez-nous votre projet !

Philippe Boscher, négociateur Finistère


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les investisseurs fonciers

5 règles d’or pour bien acheter mon entreprise :

La Cession de parts sociales